"Florebo quo ferar"

Œuvre
Ce qui fait appel à ma main, mon regard et mon cerveau me concerne .
Dans l'Art Sacré , je cherche à appliquer la définition donnée par le Pape Saint Grégoire le Grand.
L'Art est un "transitus", un sas entre le visible et l'invisible, entre Dieu et les hommes...
L'Art Profane tente lui aussi de rendre visible l'invisible et la peinture est un langage pour le dire.

Les Arts Appliqués sont importants, eux aussi. Le motif est souvent l'essence même d'une époque ou d'une civilisation.
Ne dit-on pas "une grecque" pour définir un motif particulier ?
J'aime les tentatives, fussent-elles ratées, d'art total, c-a-d où les arts, de la peinture à l'architecture en passant par l'objet émanent d'un même esprit.
Ainsi , l'Art Nouveau, l'Art Déco, le Bauhaus par exemple... Mais aussi bien entendu le Gothique , le Roman etc..

Avec le temps s'est dégagée une conviction.
L' Art c'est un lieu, un usage, et une fonction...

Variétés ?
Ce sont toutes choses (logo, décors de théatre, affiches, livres, etc...) qui ne sont pas le cœur de mon métier
que je fais soit par amitié, soit pour me nourrir (parfois les deux...) mais toujours avec plaisir
Et où j'essaie d'être pertinent et efficace sans jamais mépriser la qualité du boulot.

La valeur d'une œuvre ne dépend pas du discours ...
Je me tais donc et vous souhaite une Bonne découverte.

Et en préambule, pour nous porter chance, mon tout premier tableau à l'huile, peint à dix ans et demie

english